Maiougui - lien familial - enfant hospitalisé - Photo d'un pédiatre et d'un enfant portant son nounours

Enfant hospitalisé : comment l'accompagner ?

Que votre enfant se fasse opérer de l’appendicite, des végétations ou des diabolos, le parent accompagnant l’hospitalisation aura à cœur d'être présent pour son enfant et d'égayer son quotidien !

 

Partie 1 : Comment annoncer à son enfant son hospitalisation ?
Partie 2 : Comment accompagner son enfant hospitalisé ?
Partie 3 : L’impact de l’hospitalisation sur la famille

 

Comment annoncer à son enfant son hospitalisation ?

Enfant hospitalisé - Lien familial - Illustrations des parents de Maiougui qui haussent les épaules

 

Enfant hospitalisé - Lien familial - Illustration d'un docteur MaiouguiLe docteur ZOIZO répond : Enfant hospitalisé - Lien familial - Illustration d'un docteur Maiougui

 « Quelle que soit la raison de l’hospitalisation de votre enfant, annoncez-lui avec des mots simples et adaptés à son âge. Si celle-ci est programmée, choisissez le moment opportun pour lui en parler. Ne lui mentez pas afin de minimiser la situation mais expliquez-lui, au contraire, ce qu’il va vivre, quels examens ou interventions il va connaître pour ne pas qu’il ait peur de l'hôpital

Vous pouvez lui expliquer qui il va rencontrer durant son séjour à l’hôpital, lui présenter l’équipe soignante, les infirmières et infirmiers, les soins médicaux qu’il va recevoir, si il va être dans une chambre individuelle ou si il va partager sa chambre avec d’autres enfants hospitalisés (une belle occasion de se faire de nouveaux copains !). En bref, toutes les informations possibles (nombre de jours, prise en charge, accompagnement régulier du personnel soignant) pour qu’il puisse s’imaginer et avoir une idée de ce qu’il va vivre. 

N’hésitez pas à lui faire utiliser les cartes soins pour aborder cette discussion. 

Mieux vaut donner à votre enfant hospitalisé des explications claires que de le laisser face à son imaginaire qui peut être débordant !   

 

Rassurer son enfant :

Renseignez-vous sur les possibilités de rester à ses côtés durant la nuit. Dans le cas où vous devriez le laisser seul, prévoyez par exemple de mettre en place l’astuce de « la pochette à bisous Maiougui ». Glissez-la dans sa valise ! Ces baisers personnalisés, faits de papier tout doux, permettront de maintenir le lien familial durant cette période. Certains de ces bisous auront peut-être même le pouvoir de consoler les petits chagrins passagers de votre enfant car un message de soutien avant une opération apporte toujours du réconfort.

 

Préparer votre enfant à cette nouvelle aventure :

Une fois que vous aurez annoncé à votre enfant son hospitalisation, faîtes avec lui un atelier parent enfant et préparez avec lui son sac ou sa valise. Invitez votre enfant à choisir ses livres préférés, son plus beau pyjama, ses objets de prédilection, de quoi se distraire, jouer, rêver et pourquoi pas écouter de la musique. 

Vous pouvez préparer avec lui un petit album photos qui pourra l’accompagner tout au long de son hospitalisation. Un bon moyen de garder à portée de main (à portée du cœur !) les personnes qu’il aime. 

Vous pouvez également profiter de ce moment  pour lui offrir sa box « Enfant hospitalisé ». Il y trouvera de quoi s’informer tout en jouant ainsi que des astuces, des jeux et un carnet de bord rien que pour lui ! Le fait de jouer à des jeux à l'hôpital lui permettra de mettre de côté son hospitalisation.

 

En parler en famille :

 

Enfant hospitalisé - Lien familial - Photo d'un moment en famille

 

N’hésitez pas à en parler avec toute la famille. Un échange au complet (parents, enfant bientôt hospitalisé, frères et sœurs lorsqu’il y en a) peut lever bien des inquiétudes. Cela peut être un moment de grand soutien pour l’enfant hospitalisé car chacun pourra, à cette occasion, lui témoigner tout son attachement, tout son soutien et tout son amour.

J’ai en tête une anecdote ! Ma fille Zoé, la petite dernière de la maison, avait tendu son doudou à son grand frère qui devait se faire opérer. Un acte qui en disait long sur son soutien et ses sentiments. Elle était prête à donner ce qu’elle avait de plus précieux ! Cet acte valait bien tous les discours.  

Encouragez votre enfant, félicitez-le pour son courage et répondez avec le plus d’honnêteté à ses questions. 

 

 Et si cette hospitalisation survient par surprise ?

 

Enfant hospitalisé - Lien familial - Photo d'une petite fille partant dans une ambulance

 

Si ce n’est pas une hospitalisation programmée et qu’elle a lieu en urgence dans un centre hospitalier, il est probable que vous n’aurez pas le recul de la situation évoquée plus haut. La situation dans laquelle vous vous trouvez génère du stress car vous n’avez pas toutes les réponses à vos questions.

Comment va se passer l'hospitalisation ? Vais-je pouvoir rester aux côtés de mon enfant hospitalisé ? Comment se passe l'accueil d'un enfant malade ?

Là encore, n’essayez pas d’inventer des mensonges sous prétexte de le rassurer. 

Lors d’une hospitalisation en urgence, un flot d’informations vous sont délivrées souvent oralement... Pas facile de tout retenir et certaines d’entre elles peuvent vous sembler incompréhensibles. N’hésitez pas à demander des précisions à l'équipe médicale. Cela vous permettra de délivrer ensuite à votre enfant des explications claires, simples, que vous saurez adapter à son âge !

 

Comment accompagner son enfant hospitalisé ?

 

                               Maiougui - lien familial - Illustration du petit maiougui qui courtMaiougui - lien familial - Illustration du petit maiougui qui courtMaiougui - lien familial - Illustration du petit maiougui qui courtMaiougui - lien familial - Illustration du petit maiougui qui courtMaiougui - lien familial - Illustration du petit maiougui qui courtMaiougui - lien familial - Illustration du petit maiougui qui courtMaiougui - lien familial - Illustration du petit maiougui qui courtMaiougui - lien familial - Illustration du petit maiougui qui courtMaiougui - lien familial - Illustration du petit maiougui qui courtMaiougui - lien familial - Illustration du petit maiougui qui court

L‘enfant malade peut vivre des perturbations dans l’organisation de ses journées. Après avoir informé et rassuré l’enfant au sujet de sa santé et des différents examens qu’il va passer ou de l’opération qu’il va subir, il est important de le rassurer sur le déroulement de son séjour à l'hôpital. 

L’hospitalisation d’un enfant implique souvent qu’il quitte son domicile pour vivre jour et nuit à l’hôpital durant une période plus ou moins longue. Cela peut bousculer ses habitudes et repères. Cette situation peut être déstabilisante pour l’enfant.  

 

Maiougui - lien familial - enfant hospitalisé - Photo d'un docteur avec la mère d'une enfant hospitalisée

 

Avant d’annoncer à votre enfant son hospitalisation, prenez le temps de vous renseigner. N'hésitez pas à interroger le médecin qui a prescrit l’hospitalisation. Plus vous serez informés, mieux vous pourrez en parler sereinement et clairement à votre enfant. 

                               Maiougui - lien familial - Illustration du petit maiougui qui courtMaiougui - lien familial - Illustration du petit maiougui qui courtMaiougui - lien familial - Illustration du petit maiougui qui courtMaiougui - lien familial - Illustration du petit maiougui qui courtMaiougui - lien familial - Illustration du petit maiougui qui courtMaiougui - lien familial - Illustration du petit maiougui qui courtMaiougui - lien familial - Illustration du petit maiougui qui courtMaiougui - lien familial - Illustration du petit maiougui qui courtMaiougui - lien familial - Illustration du petit maiougui qui courtMaiougui - lien familial - Illustration du petit maiougui qui court

L’enfant hospitalisé découvre un environnement peuplé de nouveautés : une chambre inconnue à partager parfois avec un autre enfant, des odeurs nouvelles, de nouveaux bruits, le va-et-vient du personnel soignant. Ces changements demandent un effort d’adaptabilité afin d’apprivoiser ce nouveau contexte de vie.

Dès son arrivée à l’hôpital, n’hésitez pas à apporter à votre enfant quelques éléments familiers, si cela est autorisé par le service, comme son doudou ou quelques livres qu’il aime. La box « enfant hospitalisé » trouvera toute sa place à cette occasion. L’enfant découvrira des outils sur le thème de la santé et des activités qui l'amuseront !

Il est important de prendre le temps de lui expliquer comment ses journées seront rythmées : à quel moment il aura des visites et quand il sera seul. Tous les hôpitaux, faute de chambre parents-enfants, ne peuvent accueillir un des parents la nuit. Ce moment de la journée peut générer du stress chez l’enfant comme chez les parents. Ces derniers peuvent ressentir un sentiment de culpabilité au moment de quitter l’hôpital. L’enfant, quant à lui, peut avoir un  chagrin. La box "enfant hospitalisé" propose des outils comme la réserve de bisous personnalisés, les petits mots à lire et à relire dès que le besoin s’en fait sentir, l’album photos,... Autant d’astuces qui pourront adoucir cette situation et consolider votre lien familial !

Les journées à l’hôpital seront rythmées par le passage de toute l’équipe médicale (aides-soignantes, infirmières, pédiatres,...). Il peut être rassurant pour l’enfant de connaître le rôle de chacune de ces personnes encore « inconnues ».

 

Maiougui - lien familial - enfant hospitalisé - Photo d'un père et sa fille dans un lit d'hôpital

 

Lorsque cela est possible, les visites des amis et de la famille seront de précieux soutiens pour le moral. Une visite peut être l’occasion de faire un atelier parent enfant comme un jeu de société, lire une belle histoire ou raconter ce qui a été vécu (un examen, un soin, etc.). Autant de moments qui aident l’enfant à s’évader et à penser à autre chose que son état de santé.  

Un enfant qui comprend bien ce qu’il vit, qui se sent accompagné et écouté, exprimera plus facilement ses émotions. Par exemple, n’hésitez pas à lui laisser un message de soutien avant une opération

 

L’impact de l’hospitalisation sur la famille

 

Avoir un enfant hospitalisé rime souvent avec des heures d’attente, des cafés tièdes du distributeur au rez-de-chaussée des urgences, des interrogations en tout genre, des inquiétudes, des médecins compétents et pressés, des infirmières aux petits soins, des enfants qui jouent et qui chouinent et des papiers administratifs à remplir !

Bref, ce n’est pas de tout repos 😊 !

Chaque situation et chaque enfant sont différents ! Pour autant voici quelques problématiques auxquelles on peut faire attention pour adoucir l’hospitalisation de notre petit(e) chéri(e) !

 

-       Pour le changement des repères (le lieu, les horaires …) 

 On n’hésite pas à lui expliquer ce nouveau lieu et son fonctionnement du style « visite guidée » et on glisse dans son sac et dans sa chambre (si cela est autorisé) son pyjama en pilou-pilou préféré et son doudou éléphant de trois mètres de haut !

 -       L’ennui de ne plus voir ses amis, de ne plus aller à l’école :

Vive les petits bacs, les visites des proches, les livres et les dessins animés, un atelier parent enfant comme un jeu de société, jouer dans la salle de jeux avec d’autres enfants, des dessins à imprimer ou raconter ce qui a été vécu (un examen, un soin, etc.)

-       La fatigue et parfois la douleur 

 On en parle aux soignants, aux infirmières ou aux hospitaliers. Bref, TOUT le personnel médical !

-       La crainte des soins et des examens médicaux 

 On le rassure en lui donnant des informations adaptées à son âge grâce aux cartes soins de la box par exemple 😊 ! On demande l’aide à l’équipe médicale pour expliquer, si elle a lieu, comment se passe une anesthésie générale, pourquoi il ne faut pas manger ou boire avant une opération…

-       On l’aide à penser à autre chose :  les prochaines vacances, son anniversaire ou on le laisse négocier le dernier « Anatole Latuile » comme récompense car il est vraiment très courageux ! On peut également lui glisser une carte, un message de soutien avant une opération, de la part de ses amis ou de sa famille, qu’il pourra lire à son réveil.

-       Des interrogations sur sa pathologie ou sur son traitement :

 On lui explique comment se faire hospitaliser et on lui demande ce qu’il a compris ou non !

 Maiougui - box "enfant hospitalisé" - Photo des parents et de l'enfant hospitalisé

 

Et la fratrie ?

Pas facile pour eux non plus ! Donc on met en place des petites choses pour les rassurer et pour qu’ils n’aient pas l’impression d’être oubliés et avoir un sentiment d’abandon ! 

-       On explique la cause de l’hospitalisation en essayant de ne, ni dramatiser, ni nier la réalité ! Ils sont capables d’entendre la vérité. On essaye (si c’est possible), de prévoir un moment pour échanger tous ensemble ! #nibisounoursnidrama

-       On leur explique la nouvelle organisation car clairement ça ne va pas être comme d’habitude ! On leur dit qui va les chercher à l’école et qui de Papa ou Maman reste au chevet de leur frère ou sœur chéri(e) aujourd’hui ! 

-       On peut prévenir l’école pour qu’ils portent une attention toute particulière à nos enfants et qu’ils comprennent que : « oui ! Les chaussettes du dernier sont dépareillées et que le cahier de français a peut-être été oublié mais qu’en ce moment ça risque d’arriver ! #cestpaslafindumonde

-       On les rassure, on leur dit qu’on n’est peut-être moins disponible et plus tendu(e) mais qu’on les aime tellement car il est important dans ces moments d'entretenir le lien familial !

-       On essaye de mettre des paillettes dans leur vie : soirée plateau télé, gaufres au goûter, atelier peinture ou petites perles même si vous savez que vous allez retrouver votre cuisine comme un champ de bataille ! Bref, ce que vous voulez et pouvez !

 -       Et si besoin, on n’hésite pas à les faire accompagner par un professionnel de santé, ils ont l'habitude et sauront prendre soin de votre enfant !

 

Et nous les parents là-dedans ?

 

Box "enfant hospitalisé" - Illustrations des parents Maiougui qui courent à l'Hôpital.

 

On ne va pas se mentir, on est inquiet, fatigué et on aimerait tellement soulager notre enfant chéri !

Lorsqu’on a un enfant hospitalisé, on a l’impression que tout passe en second plan, on n’a plus le temps pour faire les courses, aider les grands pour leurs devoirs, organiser les anniversaires, se coiffer, voir nos amis et passer une soirée en amoureux ! 

À savoir :

-       La douche de l’hôpital est loin d’être un spa !

-   Les plateaux repas sont dignes de « cauchemar en cuisine » mais c’est comme ça ! 

-     Alors on n’hésite pas à demander à son chéri ou à sa chérie : du chocolat, des sachets de thé aux fruits rouges, des biscuits, le dernier roman de Delphine de Vigan et des surprises ! On a le droit (voire le devoir) de faire des caprices dans ce genre de situation !!!

 

Généralement, un de nous va rester plus souvent à l’hôpital pendant que l’autre s’occupera de la fratrie. Cela peut créer un décalage entre vous voir quelques tensions !

 Une impression de devoir tout gérer pour celui qui est à l’hôpital : rendez-vous médicaux, soins infirmiers, relations avec l’équipe médicale, mais aussi prendre soin de son enfant, l’accompagner dans ses questions, sa douleur, son ennui et ses propres inquiétudes et l’envie d’être auprès de ses autres enfants.

Et pour le parent qui continue de travailler et de gérer le quotidien: un sentiment de culpabilité de ne pas être aussi présent qu’il le souhaiterait pour son enfant. #charge mentale #culpabilité

 

Quelques astuces pour le (super) parent qui reste au chevet de son enfant :

-       On garde des moments pour soi pour marcher, boire un café ou juste prendre l’air, c’est peut-être enfin le moment de télécharger l’application de méditation Petit Bambou 😊,

-       On n’hésite pas à poser des questions à l’équipe soignante car on ne comprend pas toujours leur jargon professionnel et oui on a le droit de ne pas savoir ce qu’est une DRP !  (désobstruction rhinopharyngé ) terme médical pour parler d’un lavage de nez !!!! 

-       On note les informations délivrées par les médecins pour faire un point de situation aux proches régulièrement,

-       On ose demander de l’aide à ses proches car on n’est pas des super héros,

-       Et même si on n’a pas envie de quitter notre petit(e) malade, on pense un petit peu à soi ! 

-       Et on essaye si c’est possible de se relayer le plus souvent avec « chouchou »

Quelques astuces pour le (merveilleux) parent qui reste auprès des autres enfants et qui travaille :

-       On montre à son enfant que malgré le fait qu’on n’est pas toujours avec lui, on l’aime et pense à lui ! Vive la pochette à bisous de votre box :),

-       On priorise ! Exit les 5 légumes par jour ! Vive les coquillettes 😉,

-       On n’hésite pas à demander de l’aide (Vive belle maman !),

-       On prend du temps pour soi si ce n’est que quelques minutes devant le dernier épisode Netflix !,

-       On s’organise des moments de détente avec les autres enfants.

Et bien que cela puisse paraître impossible, on continue à prendre soin de son couple ! Cela peut être par des petites intentions mais aussi par des moments rien que tous les deux. Si si si !!! Il y a souvent de merveilleux bouquets de fleurs à vendre près des hôpitaux !

 

Découvrez notre deuxième box sur le thème de l'hospitalisation d'un enfant. Vous y trouverez des outils pour occuper votre enfant et le rassurer dans sa prise en charge médical.

Vous pouvez aussi découvrir notre autre box sur l'absence ponctuelle d'un parent lors de son déplacement professionnel

Découvrez notre box à thème sur l'absence